Chirurgie dermatologique de la face et du cou

une lésion cutanée du visage ou du cuir chevelu peut être un cancer de la peau

C’est en général devant un naevus qui se modifie, une croûte qui ne cicatrise pas, ou une lésion qui augmente de taille, il faut réaliser une exérèse de la lésion avec une analyse histologique.

Le geste peut être réalisée soit au cabinet soit à la clinique selon la taille de la lésion et nécessitée une anesthésie potentialisée ou générale.

L’hospitalisation est en ambulatoire.

L’exérèse de la lésion se fait avec marges de sécurité puis suture cutanée

Des soins infirmiers sont prescrits pour une semaine. Il faut surveiller la cicatrice

Le rendez-vous est programmé à distance (3 semaines à 1 mois) pour contrôler votre cicatrice et voir les résultats d’analyse.

Les risques sont : infection, hématome, reprise chirurgicale, récidive ou autre localisation. Une surveillance dermatologique est conseillée.

L’épithélioma ou carcinome basocellulaire est de loin la tumeur épithéliale maligne la plus répandue ; et représente 75% des cancers cutanés non mélaniques. L’atteinte faciale représente entre 65% et 85% des cas et constitue un facteur de risque de récidive .la chirurgie est le traitement de référence de cette lésion ; Elle permet un taux élevé de guérison.
Le carcinome basocellulaire est une tumeur fréquente sous nos cieux. L’atteinte du visage, étant un élément de mauvais pronostique de récidive, expose à des préjudices esthétiques et fonctionnels lourds. L’amélioration des résultats passe par: la prévention (protection anti-soleil ) le dépistage précoce des lésions, offrant ainsi au patient des chances de guérison plus importantes avec le minimum de séquelles.

Chirurgie des kystes et fistules congénitales cervico-faciales

une lésion cutanée du visage ou du cuir chevelu peut être un cancer de la peau

C’est en général devant un naevus qui se modifie, une croûte qui ne cicatrise pas, ou une lésion qui augmente de taille, il faut réaliser une exérèse de la lésion avec une analyse histologique.

Les kystes et fistules sont des malformations liées à la persistance d’une disposition anatomique, normalement transitoire au cours de la formation embryonnaire.

Différentes localisations peuvent exister : latérocervical (côté du cou) ou cervical médian comme les kystes du tractus thyréoglosse (KTT) ,dos du nez, queue du sourcil, préauriculaire (en avant de l’oreille),

L’éxérèse de ces kystes et fistules doit être réalisée car ces malformations ne disparaissent pas, et exposent aux risques d’infections à répétition, de fistulisation secondaire, voire même de cancérisation.

L’ intervention :

  • Hospitalisation complète ou ambulatoire

  • Exérèse de la lésion complète afin d’éviter de laisser en place un reliquat pouvant récidiver.

  • Fermeture sur drain aspiratif fréquent.

Soins infirmiers

Risques : infection, hématome (avec gêne respiratoire en cas d’éxérèse de KTT)

Chirurgie des glandes salivaires:​

Les glandes sous maxillaires sont des glandes salivaires situées sous le rebord mandibulaire. Les glandes parotides sont situées en avant et en dessous de l’oreille. Ces glandes sont bilatérales et symétriques. Elles peuvent être le siège de tumeurs (bénignes ou malignes) ou d’obstacles comme des lithiases salivaires (calculs) ou des sténoses responsables d’épisodes de colique et d’infection de la glande.
Sous maxillectomie :

Sous Maxillectomie:
 -Quand on opère?
 -La chirurgie:
 -Les suites opratoires 
 -Risques

L’opération est réservé en cas de pathologie tumorale ou en cas de lithiases non extirpables par sialendoscopie ou abord buccal.

Se fait sous anesthésie générale

  • L’hospitalisation complète de 24 heures

  • Ablation complète de la glande

  • La fermeture se fait sur un drain aspiratif afin d’éviter les hématomes

En général un œdème sous le rebord mandibulaire est observé pendant quelques jours.

La surveillance de la cicatrice s’impose pour prévenir une infection.

Il faut éviter le port de charges lourdes pendant 2 semaines à 3 semaines selon votre métier.

Soins infirmiers pendant 7 jours si suture cutanée par des points

* nerveux : nerf lingual, nerf mentonnier, nerf hypoglosse

L’hématome

L’infection

Sous Parotidectomie:
 -Quand on opère?
 -La chirurgie:
 -Les suites opratoires 
 -Risques

Presque la majorité des tuméfaction parotidienne nécessite une ablation pour analyse histologique, à part le cystadénolymphome (tumeur de Whartin) qui peut être laissé en place.

  • L’Hospitalisation est de 24 heures

  • Sous anesthésie générale

  • Ablation peut être partielle ou totale de la glande

  • Analyse histologique de la lésion pouvant nécessiter un évidemment ganglionnaire en fonction des résultats.

  • Fermeture sur un drain aspiratif afin d’éviter les hématomes.

– Soins infirmiers pendant une semaine avec surveillance de la cicatrice

– Eviter le port de charge lourde pendant 2 semaines.

L’infection

L’hématome

La paralysie faciale transitoire/définitive incomplète

Les trouble de la sensibilité en regard de la cicatrice et du lobule de l’oreille

Glandes endocrines

Pour les pathologies endocriniennes, (thyroïde et parathyroides), nous travaillons en étroite collaboration avec une équipe médicale pluri-disciplinaire :

  • Des endocrinologues
  • Des médecins anatomopathologistes spécialisés dans l’analyse cytologique et anatomo-pathologique des pathologies thyroïdiennes

  • Des radiologues spécialisés dans l’échographie cervicale et en particulier de la glande thyroïde

  • Des médecins nucléaires

  • Des oncologues, et des radiothérapeutes

Thyroïdectomie

Cette chirurgie a pour but de traiter les goitres, les nodules bénins, et les cancers de la glande thyroïde. Elle se déroule sous anesthésie générale, le plus souvent lors d’une hospitalisation de 24-48h.

  • Augmentation de volume de la glande thyroïdienne (goitre)

  • Présence de nodules suspects à l’échographie cervicale ou la cytoponction.

Sous anesthésie générale

Ablation d’une moitié (Lobo-isthmectomie) ou de la totalité (Thyroidiectomie totale) de la glande par un abord cervical de quelques cm dans un pli du cou.

drainage le plus souvent

Hospitalisation de 24 h le plus souvent

Soins infirmiers et convalescence de 7 jours (lobo-isthmectomie) à 1 mois (thyroïdectomie totale).

  • La modification de la voix par atteinte d’un nerf récurrent

  • Une gêne respiratoire

  • Hypocalcémie transitoire (baisse du calcium sanguin) par traumatisme des glandes parathyroïdes, régulant le métabolisme du calcium.

Chirurgie des glandes parathyroïdes

Ces glandes sont au nombre de 4 localisées de part et d’autre de la glande thyroïdienne.

Devant une hypertrophie dite ADENOME d’une des 4 glandes responsables du métabolisme du calcium. Parfois en cas de dysfonctionnement des glandes dit HYPERPLASIE.

  • Sous anesthésie générale.

    L’incision cervicale avec dissection d’une partie de la glande thyroïdienne

    L’hospitalisation est de 24h.

    Soins infirmiers et convalescence 7 jours.

Les risques de cette chirurgie sont les mêmes que ceux de la chirurgie thyroïdienne.